Warner Bros. Studio Tour London – The Making of Harry Potter

Oui je sais, à l’heure où j’écris ces quelques lignes, cela fait déjà plus de trois mois que j’ai visité les Studios Harry Potter, et j’ai mis beaucoup trop de temps à écrire cet article, et en plus je ne le publie pas forcément au bon moment, car vous comme moi savons qu’en juillet et août, on est plus souvent à l’extérieur avec un bon livre, ou à jouer à Pokemon GO, qu’à l’intérieur en train de lire les blogs qu’on suit. Alors quoi de mieux pour officialiser la rentrée qu’un article sur l’une des meilleures écoles du monde ? Enfin sur les studios de la meilleure saga du monde ? Let’s go !

Tout d’abord, en ce qui me concerne, j’ai visité les studios en voyage organisé, tout était payé, tout était réglé au millimètre près, et si c’est un peu chiant quand on des touristes vagabonds, je dois avouer que pour tout ce qui est déplacement de Londres à Leavesden (c’est à dire à 30km de Londres), sans compter l’achat des billets, c’est plutôt pratique et rassurant. Et je pense que si c’était à refaire, je le referais, même si tout le groupe attend dans le bus et te harcèle de messages alors que tu n’as pas fini ta visite (salauds).

Et la visite parlons-en. Si j’avais adoré l’exposition Harry Potter à la cité du cinéma (dont on retrouve quelques éléments aux Studios, et c’est bien normal), là j’ai juste … rêvé ! Pendant trois heures ! Trois heures de pur rêve de fan éveillée. Et ça pourrait être long trois heures pour une exposition, sachant que très souvent je m’emmerde au bout de dix minutes. Mais là non, au contraire c’est passé à une vitesse plus que folle. Ludiques et aérés, les studios sont pensés pour qu’on puisse circuler sans se presser et sans se bousculer, ce qui participe aisément aux bons souvenirs que laisse cette visite.

J’ai plus de cent photos à caser dans cet article, donc je ne vais pas essayer de commenter tout ça, mais aucune de la grande salle, dans laquelle on débute, non sans une certaine émotion, la visite des studios. Mais ce n’est pas grave, je ne voudrais pas vous spoiler votre prochaine visite. Je suis toujours super émue de voir les costumes en vrai, d’avoir un aperçu des corps des acteurs, de constater qu’ils sont petits, ou très maigres ou inversement. C’est fascinant de voir à quel point tout est manipulé au cinéma. Et ça fait certainement partie de cette jolie magie qu’on aime tant. Et en parlant de magie, être à l’intérieur du bureau de ce con de Dumbledore est peut-être l’un des plus chouettes moments de ma vie (rien que ça), voir la pensine, Fumseck, le détail des robes de Dumbledore, la collection d’objets bizarres qui me faisait baver d’envie. Rien que de vous l’écrire ici j’ai qu’une hâte, c’est d’y retourner à nouveau (peut-être en 2020 quelque chose, après la sortie du dernier volume des Animaux fantastiques, vu qu’ils prévoient d’ouvrir de nouveaux studios à côté).

D’ailleurs, saviez-vous que les deux studios que nous visitons ont pour lettre J et K ? Bien joué le clin d’oeil ! Je crois que dans mon article concernant l’exposition Marvel au musée Art Ludique, je disais que j’étais toujours un peu déçue de voir des accessoires de films en vrai, car ils avaient toujours un côté très faux, un peu cheap et pas franchement fou. Et bien je fus agréablement surprise de ceux des films Harry Potter, je n’ai jamais eu l’impression de voir un produit dérivé de mauvaise facture, bien au contraire. Tout était si beau et si bien travaillé. J’ai même eu un coup de blues plein d’empathie pour ces objets si beaux qu’on ne voit même pas à l’écran, ou si peu. Le souci du détail est certainement ce qui fait que la saga n’a pas encore vieilli d’un pouce.

J’ai déjà dit que tout était ludique, mais je n’ai pas expliqué pourquoi. Sachez que vous pouvez actionner les animatronic grâce à es petits boutons. Ainsi on peut mettre en route un tricot enchanté de Molly, ou les cuillères qui touillent les potions. Même la géniale valise de Lupin qui s’ouvre et découvre les vêtements et livres d’un des meilleurs professeurs que Poudlard n’est jamais eu !

Alors je ne vais pas vous mentir, mais le costume de Rogue me donne une envie furieuse de déboutonner tout ce qui passe. Je crois que ce personnage, aussi atroce soit-il (parce que oui, même si il aimait la mère de Harry et à protéger ce dernier, il n’en reste pas moins qu’il n’est clairement pas une bonne personne), affolera toujours autant mes hormones.

Je ne me suis pas trop attardée sur tous les costumes, car j’avais une impression de déjà-vu suite à l’exposition Harry Potter à la cité du cinéma. Mais j’ai perdu beaucoup de temps à fantasmer sur une Ford Anglia (et à faire le tour des sites de petites annonces après pour mettre un prix sur la bête).

La fan de déco et d’intérieur douillet surchargés a bien évidemment adoré la maison des Weasley, de ces vieux meubles, de ces patchworks et de toutes ces tasses suspendues. Un régal !

Voldemort en vrai c’est que de la gueule, sachez-le.

Si le personnage d’Ombrage est le plus grand méchant de l’histoire de la littérature (Voldemort à côté c’est vraiment que de la gueule), je suis archi fan de son bureau, si évidemment on prend ça au second degré. Ce rose, ces noeuds et tous ces petits chats excitent clairement la mamie qui est en moi !

J’ai trouvé la visite dans le Poudlard Express très émouvante, voir un peu des huit films dans chacun des wagons, jusqu’au dernier avec la première rencontre de Ron et Harry à gauche, et les costumes des personnages dans l’épilogue à droite. Sacré coup de blues là aussi.

Encore une fois, gros moment d’émotion devant le Magicobus en vrai. Par contre la bierraubeurre c’est carrément dégueulasse, c’est une sorte de bière au gingembre avec de la pâte de chamallow pour la mousse, une horreur. Mais la tasse est trop chouette dans ma collec !

On peut rentrer à l’intérieur de la maison des Dursley et encore une fois je suis émue par la quantité de détails au mur, que personne ne voit dans les films.

La partie sur les prothèses et effets spéciaux est fascinante. Bien sûr qu’on connait la masse de travail accompli pour les films, mais voir tout ça en vrai est assez choquant. Et on ne peut que féliciter tous les artistes qui ont travaillé sur les effets visuels des films, c’est incroyablement réaliste, aussi bien en vrai qu’au cinéma !

Un peu de mocap en directe pour diriger Dobby ! Ceux qui me connaissent savent que j’ai pris du plaisir à ce moment là !

Et on arrive dans un de mes endroits préférés dans les studios ! Le chemin de traverse !! Avec toutes ces petites boutiques dans lesquelles ont rêverait d’entrer !

Notamment celle des jumeaux qui me rend juste complètement dingue !! J’adore l’ambiance, le design, les produits qui s’y vendent en théorie. C’est clairement la plus magique de toutes !

Et alors, là mes amis, prévoyez les mouchoirs pour votre visite. Voir la maquette du château en vrai vous prends à la gorge tellement c’est incroyablement beau, et vrai et punaise quoi ! C’est Poudlard ! Avec ses serres, son parc, son toit magnifique et ses petites fenêtres par centaines ! Franchement c’est le plus beau des châteaux du monde oui ! #Passionchateau

Et en sortant, fièrement délestés de plusieurs dizaines d’euros, on peut baver sur les costumes des Animaux Fantastiques dans lesquelles je rêve de vivre H24.

En tout cas je ne sais pas pour vous mais moi j’ai déjà hâte d’y retourner !

Laisser un commentaire