Tatoueurs, tatoués au musée du Quai Branly

Je n’avais jamais mis un orteil au musée du Quai Branly, tout ce que je pourrai dire aujourd’hui c’est qu’il est … déroutant. C’était le moment architecture. Maintenant, parlons de ce qui nous intéresse vraiment : Tatoueurs, tatoués au musée du Quai Branly qui se tient jusqu’au 18 Octobre 2015 ! J’aurai donc le temps, probablement, d’y retourner une seconde fois, juste pour mon plaisir.

J’ai lu sur beaucoup de Twitter et de blogs, que l’exposition était remplie de monde. Pour ma part, ce ne fut pas le cas, certainement parce que j’y suis allée vers 12H30. Il y a deux ans, je crois, je suis allée voir l’exposition, GENIALE, de Hey ! ce magazine que j’adore, à la Halle Saint-Pierre, et j’y ai donc retrouvé, je crois – bis -, quelques oeuvres. Chose qui ne serait pas étonnante puisque Anne & Julien, les fondateurs du magazine, sont au commissariat de l’exposition. Et notre Tin-Tin national en conseiller artistique.

Dans cette exposition sont réunies pas moins de trois cent oeuvres, de l’antiquité à nos jours, issues de collection privées ou de prêts de musées, le tout réparti en six thématiques différentes, entre pays et mouvement sociaux. Des Philippines aux USA, des marins aux militaires jusqu’à aujourd’hui, des anonymes à Angelina Jolie.

Ma partie préférée fut sans conteste, celle sur les « Freaks » et des sideshows, où les tatoués s’exposent dès 1830. J’ai toujours été fascinée par l’ambiance un peu glauque des foires de l’époque. Ils sont apparus avec les marins qui reviennent de leurs voyages avec ces « monstres tatoués » dans leurs bagages, fascinants ! Hommes, et femmes oui oui, Américains comme européens se font tatouer à leur tour pour travailler dans les foires. Évidemment ça prend de l’ampleur au fil des années, les tatouages impressionnant de moins en moins, on crachera du feu et avalera des sabres.

Pour prolonger l’exposition, vous pouvez prendre le DVD édité par les éditions Montparnasse, que vous trouverez également en boutique, il s’agit de l’excellent documentaire que vous avez pu voir il y a quelques mois sur Arte. Si il ne bénéficie pas de bonus, il se suffit à lui même. Réalisé par Marc-Aurèle Vecchione, ce documentaire nous plonge dans les origines du tatouage old school, principalement, en commençant par les marins anglais, ceux que vous retrouvez dans l’exposition. Il s’intéresse également au tatouage underground. Et part interroger les pionniers du tatouage de Philippe Leu à Tin-Tin ! Je ne peux que vous conseiller de voir ou revoir cet excellent documentaire !

J’ai pris le Hors-Série « Connaissance des arts » il est un petit peu décevant, mais reste essentiel.

Le même jour une dame me réveille dans le RER A, pour demander l’autorisation de prendre en photo le peu de ma Mrs Samovar. Juste après Joris m’offrait un set de dinette avec cette dernière dedans. Cette journée eu un fil conducteur très perturbant. Mais vous vous en fichez.

Et sinon je n’ai pas du tout mis l’intégralité des photos que j’ai pris ce jour là, je ne savais pas que les photographies étaient autorisées et du coup je n’ai pas pris mon reflex, donc c’est bon à savoir, ramenez vos appareils !

4 commentaires sur “Tatoueurs, tatoués au musée du Quai Branly

  1. Cette exposition me donnait envie et là tu m’as donnée envie de sauter dans le premier TGV venu… Merci pour la précision sur les photos autorisées c’est toujours bon à savoir. Bonne fin de soirée

Laisser un commentaire