Oh, London Where the clouds never go away

Je ne vous cache pas que j’ai un spleen de dingue depuis mon retour de Londres. Déjà parce que voir BFF deux jours c’est trop court, mais aussi parce que je me sentais bien là-bas, à faire ma Française qui critique les robes trop courtes des Anglaises, en short trop court qui, pour une fois, n’attire aucun regard désapprobateur. À râler avec les autres Français dans le métro qu’il y a clairement trop de français à Londres, m’étonner devant les Paddington disposés dans toute la ville et marcher, marcher, marcher.

PETITPTIMG_9795 PTIMG_9817 Ce weekend a été un peu improvisé, on s’est un peu perdus aussi donc bon. PETITPTIMG_9808 PETITPTIMG_9809 PTIMG_9794

Du coup j’ai grave hâte de voir Paddington !

Laisser un commentaire