Un herbier de pacotille

Quand j’étais petite, je me souviens avoir fait un herbier pour l’école primaire. J’étais en proche banlieue et le seul espace de verdure près de chez moi sentait le pipi de chien, alors mon herbier n’était pas folichon. Depuis quelques semaines j’ai envie de faire un herbier et de collectionner les plantes séchées pour en faire des cartes et autres choses jolies et bucoliques (oui c’est mon mot préféré en ce moment).Et comme je ne savais pas quoi faire de ce petit carnet j’ai décidé de m’en servir pour débuter cette collection de « Plantes pressées ».
LE JOLLY ROGER - Herbier 5 LE JOLLY ROGER - Herbier 4

Voici le début et j’ai hâte de vous montrer l’évolution, car même là je trouve ça « émouvant et nostalgique » (je ne trouve pas d’autres adjectifs, ne te moque pas !).  LE JOLLY ROGER - Herbier 3

Je suis encore bien trop débutante pour y aller de mes conseils, mais voilà ce que je sais, pour le moment, je sors avec une chemise en plastique dans mon tote bag pour y récupérer mes petites plantes. Je pense qu’il faudrait, à l’avenir, que je prenne un carnet dédié ou mon agenda pour que les fleurs s’abiment moins. Dès que je rentre à la maison, je les mets de suite dans ce gros Larousse pendant une semaine. Avec un post-it sur lequel je précise le lieu de cueillette. Internet me dit qu’il faudrait que je les presse entre différentes feuilles de Sopalin, mais ça m’ennuie un peu, car je trouve que c’est du gaspillage et de la pollution non nécessaire. Après j’ai cueilli qu’en période assez « sèche », cet hiver je changerai peut être d’avis. LE JOLLY ROGER - Herbier2

J’essaie toujours de bien couper ma plante, même si je la retaille avec une paire de ciseaux après. Je ne note pas encore la variété, un peu par flemme, car je ne connais pas les noms et je ne sais pas chercher ce genre d’informations. Mais pareil, je changerai peut-être d’avis cet hiver quand je m’ennuierai. Je ne note que la date et le lieu. Et je colle le tout comme une sauvage avec du Scotch (je suis une mauvaise blogueuse je n’utilise pas, pour le moment, de masking tape). LE JOLLY ROGER - Herbier

J’ai déjà hâte d’être en automne (et pas seulement parce que j’adore la rentrée et que c’est ma saison préférée) pour pouvoir ramasser un dégradé de teintes orangées. Ça va être trop joli !

Une petite photo bonus d’Archimède qui fouine et montre qu’il existe. Petit voyou !

LE JOLLY ROGER - Herbier 6

N’hésitez pas si vous avez des conseils à me donner, j’adorerai en recevoir !

Laisser un commentaire