Les ferrailleurs, tome 1 : Le château

Qu’on se le dise, je n’ai jamais lu de roman de style Steampunk. C’est curieux, car j’adore l’atmosphère de cet univers, mais les livres et les films m’ont toujours un peu rebuté. Le résumé de Les ferrailleurs, tome 1 : Le château m’a énormément intéressé, car j’écrivais à ce moment-là, des textes sur la mémoire des objets et dans ce livre, les objets parlent …

Le Jolly Roger Les Ferrailleurs The Ferrayors Edward Carey

Enfin non, en le lisant ils disent juste leurs noms. C’est difficile pour moi de devoir parler de ce livre, car il était probablement bien, mais ce n’était pas un univers qui me touchait. L’histoire se passe dans un Londres victorien, 1870, mais dans une époque alternative, ce qui caractérise le style steampunk, où une famille consanguine gouverne le monde des ordures. Ce livre est le premier tome d’une trilogie.

Edward Carey signe également les dessins aux allures burtonniennes de ses ouvrages. Je vous encourage à faire un tour sur son site, c’est assez magique j’aime beaucoup. Le livre est assez sombre et très cinématographique, je ne sais pas si c’est de la littérature jeunesse ou jeune adulte, je ne connais pas le public visé, je suis peu habituée à ce genre de romans. Un vrai conte macabre, gothique, que n’aurait peut-être pas renié Roald Dahl si l’ère victorienne l’avait intéressé.

lejollyroger edward carey ferrayor

Le Jolly Roger - Ferrayor Edward CareyN’étant déjà pas adepte de l’univers Steampunk, c’était mal parti pour que j’accroche pleinement à l’histoire il fallait en plus que l’auteur découpe son roman en plusieurs histoires qui se croisent, chacune prenant le point de vue de tel ou tel personnage. C’est quelque chose qui me rebute un peu de manière générale. Évidemment, étant le premier tome d’une trilogie, il n’y a pas de réponses apportées aux questions qu’on se pose, libre à nous de spéculer et d’accepter de ne pas forcément avoir de réponses. Le roman se termine par une révélation incroyable qui donne sans conteste l’envie de lire la suite, si on aime l’univers. Je ferai l’impasse sur la suite, mais je sens que je vais acheter les deux prochains tomes en cadeau d’anniversaire pour mon petit frère ! J’insiste sur la qualité du livre, son esthétisme, vraiment si c’est un univers qui vous attire, foncez !

 

2 commentaires sur “Les ferrailleurs, tome 1 : Le château

    1. Je suis contente de ton commentaire ! Je sais qu’il a un bon potentiel mais je n’étais pas le public visé. Tiens moi au courant pour le tome 2 !

Laisser un commentaire