Car en realite, qui pourrait un jour aimer une bete ?

bellebete

La Bête allie la noblesse du Bison à la force et à l’intelligence du gorille. Il possède également des défenses de sanglier pour évoquer le danger, une crinière de lion pour sa force paisible, des oreilles de vache pour le rendre moins effrayant, et des jambes de renard pour lui donner une étrange apparence d’un animal mal équilibré.

beteesquisse
Les habits de la Bête laissent comprendre qu’il a autrefois été un prince humain.
Les yeux de la Bête expriment les émotions de l’homme caché sous cette apparence et dont Belle finira par tomber amoureuse.
betepumpa
betevampire

 

L’artiste Glen Keane pensait que la Bête n’était ni tout à fait humaine, ni tout à fait animale. Lorsqu’elle est posée, gentille et douce, elle révèle les qualités humaines les plus raffinées. Glen affirme que la Bête est le personnage le plus profond que nous n’ayons jamais eu.

La Bête est considérée comme un méchant par la plupart des gens. Pour le Prince, toutes ces années de frustration et de colère passées à être prisonnier d’un corps hideux l’ont rendu rude et mesquin, au caractère irascible. Comme Glen Keane le dit :

« Il n’aurait probablement pas pensé à tuer Maurice, c’est la limite où quelqu’un comme la Bête peut tout à la fois être bon ou devenir méchant. La Bête frustrée s’apitoie sur son sort et trouve logique de traiter le père de Belle ainsi. Lorsqu’elle revient Belle pleure – ses actes font de la peine aux gens – et elle commence à percevoir qu’elle n’est pas à l’aise dans son rôle de méchant. Elle possède d’incroyables faiblesses, c’est un peu comme ci vous preniez le méchant et le héros et les réunissiez dans un même corps ».

betemechante

Lorsque le prince, alors en Bête, voit Belle pour la première fois, la question se pose : pense-t-il qu’elle est celle qui rompra le charme ? Est-il simplement séduit par sa façon d’être et sa beauté ? Glen se remémore les discussions « Nous avons été constamment préoccupés par cette fine frontière de l’attraction sexuelle de la Bête pour Belle – on lit dans ses yeux qu’elle est belle – et il vécut si longtemps, seul, dans ce château avec son fardeau. « Serait-elle la réponse à ma quête ? », de plus, cette sorte de type luxurieux la fixant avec cette pensée étant amplifiée par cette voix haletante demandant « vous prendriez sa place ? ». C’était un point sensible, traité certainement avec trop de précautions et par conséquent pas aussi développé qu’il aurait dû l’être ».

mandril

Roy Disney n’a jamais pensé que la Bête fut un démon. Il expliqua « Il est mauvais, mais pas méchant. Il ressemble plus à un petit garçon de mauvaise humeur. Il pique des colères ». C’est ainsi que le perçoivent les serviteurs du château qui ont été entrainés dans le sortilège de la malédiction. Ils connaissent la vérité et nous aident à voir le côté sympathique et compatissant de la Bête. Au contact de Belle, la Bête apprend rapidement à devenir plus sociable et à l’occasion dévoile des dispositions à la douceur et aux attentions. Nous comprenons pourquoi Belle tombe amoureuse de lui.

 

beteenfant

Jeffrey Katzenberg (producteur) explique que n’importe quel film peut être beau et sensationnel, mais s’il n’existe pas d’émotion qui résonne « au plus profond du cœur, autant retourner chez soi. Mon crédo avec Glen était que lorsque la Bête est à terre et que la vie la quitte, le spectateur doit être convaincu qu’il assiste à une tragédie. Le défi que je lui avais donné depuis le début était « Si tu ne me fais pas pleurer durant cette scène, ce sera un crime envers la littérature – et envers le scénario. » Glen rétorqua : « OK, je vais essayer de te faire pleurer ».

Et tout le monde pleure durant cette scène, right ?

betebete

Tous les textes (sauf la dernière phrase, et celle ci, évidemment) sont issus de L’attraction « Art of Disney Animation » à Disneyland Paris, et du livre Les méchants chez Walt Disney par Ollie Johnston & Frank Thomas. Les Photographies sont de moi, et les illustrations du livre pré-cité.

 

2 commentaires sur “Car en realite, qui pourrait un jour aimer une bete ?

  1. J’aime bien ce disney car il y a une signification profonde pour citer G.K Chestertron
    « C’est que quelque chose doit être aimé avant de devenir quelque chose que l’on peut aimer ».

Laisser un commentaire