En 2016 au cinema #11

Le dernier article cinéma remonte au 25 Juillet … Mon Dieu comme j’ai pris du retard. Gageons que je vais prendre la résolution de faire ce genre d’article au fur et à mesure pour la rentrée … Mais je ne tiendrai pas ah ah !

incrdu

Comme vous le savez, le dernier article s’est conclu par le Alien de Ridley Scott, en parlant d’Alien, c’est avec une joie non feinte et beaucoup d’excitation que faispasgenre.com s’associe au cinéma d’art et essai d’Amiens, le Ciné St Leu, pour des soirées qui font pas genre ! Au programme de la soirée du samedi 24 Septembre, La planète des vampires et … Alien ! Je suis assez excitée de pouvoir voir ce film sur grand écran !

On continue donc l’année 2016 avec …

LE JOLLY ROGER En 2016 au cinema 11

1 – Aliens, le retour de James Cameron : Alien avec un S donc. On retrouve Ellen Ripley plusieurs années après, décongelées et en pleine forme, apprenant que sa fille à grandie et est morte depuis (presque comme dans Interstellar n’est-ce pas ?). J’ai tendance à le préférer un peu au premier
2 – Alien 3 de David Fincher : Un film où Ripley la badass est enceinte d’un Alien. C’était un peu le début de la fin.
3 – Alien, la résurrection de Jean-Pierre Jeunet : Bon alors celui-ci, je ne l’avais jamais vu. Et je ne le reverrai jamais.
tumblr_n3y5jrIzSj1s2wio8o1_500 4 – Une chambre en ville de Jacques Demy : À force d’écouter le vinyle chiné à Emmaüs (j’essaie tant bien que mal de trouver les BO de Legrand / Demy en vain) j’ai eu envie de revoir ce film. Encore trois DVD et 2016 aura été placée sous l’intégrale de Jacques Demy ! Je trouve qu’Une chambre en ville est très actuel avec son contexte de grèves, de manifestations pour de meilleures conditions de travail, de personnes qui louent une chambre dans leurs appartements pour payer leurs factures et autres femmes battues par des pervers narcissiques. Clairement actuel, clairement contemporain. A priori, ce film n’a pas vieilli !
5 – L’étrange cas Deborah Logan de Adam Robitel : Allez savoir pourquoi, ce jour-là j’ai eu envie de me faire peur. Mais c’est loupé. Rien d’original ni de nouveau dans ce found footage. Amateur du genre vous serez contents, ceux qui recherchent un souffle d’air frais, passez votre chemin (je ne saurai que vous conseiller Unfriended d’ailleurs !)
6 – Juillet – Août de Diastème : Sur le papier ça avait l’air plaisant et rafraichissant, mais en vrai ce fut assez long et tellement plein de clichés. Dommage.
7 – Nos pires voisins 2 de Nicholas Stoller  : Oui, quand il fait chaud et qu’on s’ennuie, le mieux c’est d’avoir un Pass dans le cinéma situé à deux minutes à pieds de chez soi pour y passer deux heures de temps en temps histoire de se rafraichir à moindre coût. Celui-ci était un poil plus pertinent que le premier grâce au féminisme ambiant, principe fondamental des nouvelles voisines fêtardes du couple star du premier film. Féminisme se cassant la gueule à l’arrivée des abdos de Zac Efron. C’est bête, c’était bien parti !

dsppntmnt
Mon feeling pendant le film.

8 – Tarzan de David Yates : Réalisateur des derniers Harry Potter, David Yates n’a pas fait grand-chose depuis et j’espère que cette insignifiante daube n’est pas un mauvais présage pour le prochain Harry Potter ….
9 – Independence Day resurgence de  Roland Emmerich : Faut-il vraiment qu’on en parle ? Film patriotique, ode à la puissance américaine et chiant par-dessus le marché. Je passe mon chemin.
10 – Elvis et Nixon de : Je ne suis pas une grande fan d’Elvis. Si j’apprécie écouter ses disques de temps en temps, la personne ne m’intéresse pas, mais, Michael Shannon en Elvis, là, c’était intéressant … Mais en fait pas tellement.Un poil agaçant et pas super bien filmé, le film en soi, n’est pas nul, mais s’en sortirait bien mieux en télé qu’au ciné.
11 – American Nightmare 3 de James DeMonaco : Je vous invite à lire la critique sur Faispasgenre !
12 – Insaisissables 2 de Jon M. Chu : Harry Po… Pardon Daniel Radcliff de nouveau en magicien qui fait des blagues sur les magiciens, perso, je suis refaite ! Très bon divertissement dans lequel on ne saisit pas grand-chose, Insaisissable 2 est le digne héritier de son prédécesseur. Si vous avez aimé, le deux vous plaira sans problème.
13 – Basket case de Frank Henenlotter : C’est pas de la flemme, mais allez lire l’article sur Faispasgenre, et puis regardez l’épisode de X-files Faux frères siamois (Humbug) après.
14 – Ninja Turtles 2 de Dave Green : Et bien figurez-vous qu’il était bien mieux que le premier, mais toujours pas super foufou.
15 – Les damnées de Ivo van Hove : J’ai hâte de voir cette pièce à la comédie française (punaise je n’ai pas encore fait le calcul de mes dépenses en places de théâtre et concert, la saison 2016-2017 est assez folle). Je n’ai pas vu le film de Visconti et je vais essayer de le faire rapidement ! (Donc pour vous dans trois ou quatre « Au cinéma en 2016 » vu que j’ai pris un retard monstre)
16 – Demain de Mélanie Laurent et Cyril Dion : Beau film engagé et sincère, sincère dans sa démarche, mais aussi dans sa conclusion. Optimiste malgré tout, une belle claque que j’ai loupée au cinéma (et pourtant il est passé et repassé). A voir et à revoir pour essayer de changer le monde, comme Michael Jackson dans Captain EO.
17 – Dans ma peau de Marina De Van : Je ne suis vraiment vraiment vraiment pas fan du jeu d’actrice de Marina De Van, mais Dans ma peau m’a énormément intrigué. Je pense écrire dessus un jour, quand j’aurai fini ce que j’ai à faire avec les cannibales. En tout cas, si vous n’êtes pas une âme sensible et que voir une fille se manger dans un espèce de drame psychologique un peu arty, ça peut fortement vous intéresser.

tumblr_n9hbi3B84E1swbfwgo1_400 18 – Juno de Jason Reitman : On l’a trouvé en brocante et du coup j’ai eu envie de revoir cette jolie comédie que je n’avais pas vue depuis sa sortie, au lycée donc. Jolie comédie aigre-douce, Ellen Page est plus que fraiche dans ce film et apporte un regard tellement décomplexé sur la grossesse non désirée et l’adoption.
19 – Men, women and children de Jason Reitman : J’ai tellement aimé revoir Juno que j’ai eu envie de regarder d’autres films du réalisateur. Je fus vraiment déçue de celui-ci tellement, qu’il ne m’en reste absolument rien. Ce qui est pratique pour écrire dessus.
20 – Sweet Home de Rafa Martínez : Là c’est de la flemme, allez lire la critique sur faispasgenre !
21 – The imposter de Bart Layton : Un ami nous a parlé de ce film avec tellement de passion qu’il a fallu qu’on le regarde le lendemain matin au petit déjeuner. On ne fut carrément pas déçu, ce documentaire est mis en scène de façon extraordinaire, on finit par se perdre entre les vrais témoignages et les reconstitutions, mais surtout, surtout, on est fascinés par l’histoire incroyable de ce français ursupateur d’identité Frederic Bourdin se focalisant sur l’ursupation de Nicholas Barclay un adolescent américain disparu, alors que Bourdin est français et adulte. Vraiment incroyable ! Je vous encourage à voir ce documentaire.
22 – Les survivants de Frank Marshall : Reconstitution de l’horrible crash qui a eu lieu dans la Cordillère des Andes, lors duquel les rescapés durent manger les cadavres de leurs amis pour survivre. Pas voyeur pour un sou, ce film est très correct et très intéressant pour se mettre à la place des personnages.

newgirl-after

Voilà, voilà et c’est déjà bien. Je ne suis pas sûre que vous lirez jusqu’au bout, et je vous comprends. Mais je vous dis à très vite pour un nouveau « Au cinéma, en 2016 » vu que j’ai trois pages de retard !

Et n’hésitez pas à me conseiller des films !!

Laisser un commentaire