homelooksvoyagesBeautyTwitterTwitter
Le Jolly Roger !

La Belle et la Bête feat Frida !

Depuis quelques années je remet en cause mon mode de vie. Et si je commence à consommer vegan j’estime qu’il va de soi de m’intéresser au sort des humains aussi et des petits enfants chinois qui fabriquent nos vêtements. Je consomme de moins en moins chez H&M et n’habitant pas à côté d’un Primark l’occasion de le dévaliser se présente rarement. Mais j’ai toujours eu envie de me fabriquer moi même mes robes, un peu comme Giselle dans Il était une fois (entre nous l’une des meilleures princesses Disney)

tumblr_n7t9gavdWx1t03onqo2_r1_400

Et c’est en découvrant Lisa et son blog Make My Lemonade que j’ai eu envie de me lancer. J’en ai fait des trucs depuis un an que j’ai ma machine à coudre mais pas suffisamment beaux pour que je sois fière au point d’en faire un article. Mais ça c’était avant ! lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY06

Et comme je suis dans une période où je m’accepte comme je suis, j’en profite. Dans deux mois je serai en train de faire des crises d’angoisse sur la balance …

lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY04

J’ai récupéré nos draps d’enfants, rongés par endroit par des souris en ayant l’envie d’en faire quelque chose. Un peu comme quand Giselle et Scarlett O’Hara transforment des rideaux en robes. Même combat. Et comme je suis une très grande fan de La Belle et la Bête, j’ai craqué !

lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY

Total Look, cette bague vient d’Etsy mais je l’ai depuis de nombreuses années !

giselle

lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY01

ALERTE CUISSOT ET CELLULITE ! ET GENOUX PLEIN DE BLEUS !

Bon évidemment rien n’est encore parfait, j’ai énormément de mal (à chaque fois, c’est la 4eme Frida que je fabrique) à faire les fronces et à relier proprement le haut et le bas. mais ça va venir ! La ceinture pourrait camoufler mais elle descend …

lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY02

Cette robe va parfaitement bien avec mes Vivienne Westwood d’amour ! J’ai rêvé pendant des années de posséder des Louboutin et quand j’ai décidé de consommer Vegan c’est vers Vivienne Westwood que je me suis tournée pour mon Pacs, et toute sa collection de chaussures en plastique recyclés. De vraies chaussures de princesses que je porte rarement car elles sont trop grandes (la taille en dessous c’était trop petit, bienvenue dans ma vie !). Bon évidemment je rêve d’en avoir une collection complète !

lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY07

lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY05

lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY09

Collier Disney Couture (c’est très cher et la qualité est merdique mais c’est joli)

Je voudrai remercier mon petit frère pour son aide et les photos ! Même si je grimace la plupart du temps !

Maintenant j’arrête de vous souler avec cette robe !

lejollyroger.com-robe-frida-disney-beauty-and-the-beast-wearlemonade-DIY08

BITE !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Playlist de Mai 2016

Oh la la quel retard ! J’en suis désolé. J’ai été malade comme un chien les derniers jours (au point où je me demandais si j’allais pas aller aux urgences pour une crise d’appendicite sans douleur, mais c’est passé) et Itunes après sa mise à jour, m’a supprimé toute ma bibliothèque … Impossible de la retrouver sur mon Disque Dur qui était soudainement très vide. Autant vous dire que je me suis roulée par terre et que j’ai perdu mon Jeudi à rentrer manuellement tout mes CD (et à faire ce qu’il fallait faire pour le reste, ne me jugez pas c’est la faute à itunes).

Un mal pour un bien (sauf pour les albums que je ne retrouve pas) car ça me permet de faire le tri dans ce que j’écoutais vraiment ou ce que j’avais juste pour ma collection « virtuelle ». Bon, comme en ce moment je n’écoute de musique que quand je cours et que j’ai envie d’écouter des trucs marrants ça tourne autour de Céline Dion et Lady Gaga en passant par les 2be3 et Diam’s (me jugez pas) donc c’était difficile de retrouver la musique.

giphygiphy (1)

Du coup je me suis dit que pour ce mois ci j’allais me faire VRAIMENT plaisir et vous proposer une playlist … années 2000. Parce que voilà, si vous savez pas quoi écouter pour aller courir en rigolant vous pouvez compter sur moi ! (Ca va j’aurai pu mettre les parodies du 6/9 de NRJ aussi, je l’ai pas fait donc bon hein !)

Du coup pour me faire pardonner pour cette Playlist de la honte, j’ai fouillé dans mes photos pour en retrouver du collège, notamment ma superbe photo avec les 2be3 mais … je l’ai perdue. Cela dit j’ai une photo de ma robe « Spice Girl » qui en fait n’en était pas une. Ca compense.

lejollyroger playlist mai 2016

Dire que quelques mois plus tard ça donnait ça.

lejollyroger lizzie mcguire i want  bra

Rendez-vous sur Hellocoton !

2016 au cinéma ! #6

Des répétitions j’en ai eu, des boulots super et des partiels ! Mais j’ai quand même un peu fréquenté les salles de cinéma et les lecteurs DVD de la maison.

tumblr_o0b7253pSM1ry7whco1_1280

2016 au cinéma #6 lejollyroger

gabarit mois au cinémavril1

irena
1. Le livre de la jungle de Jon Favreau : 
Je dois vous avouer que j’y allais un peu à reculons. Les adaptations live de Disney sont souvent ratées et ne sont, à mon sens, que pur produit économique sans grande ambition artistique (et si je ne pèse pas mes mots c’est parce que c’est vraiment de la daube, je comprends pas votre engouement pour les Alice de Burton ou Maléfique mais tout les gouts sont dans la nature paraît-il), du coup j’ai été beaucoup plus que surprise devant cette adaptation live du dessin animé de 1967, ou l’utilisation du « live » (je ne sais trop comment traduire ça) prend enfin tout son sens ! L’acteur casté pour Mowgli est fantastique, les effets spéciaux fabuleux et toute la mythologie inventée autour des loups, des éléphants, le rocher de la trêve etc, bien trouvées ! Je pense que j’irai le revoir (et pas uniquement pour les points Disney Privilèges pour ceux qui ont l’oeil et qui ont remarqués les petits numéros sur la place)
2. Une aussi longue absence de Henri Colpi : J’ai profité du festival Play It Again pour voir des classiques que je n’avais jamais encore vus comme ce film là. Bon pour être honnête si j’avais vu que c’était signé Marguerite Duras je n’y serai peut être pas allé mais je suis en train de devenir une adulte et je vais relire Duras, et peut être l’apprécier. N’empêche que c’était un peu long et lent et que si je l’avais vu chez moi je serai probablement passée à autre chose (en répondant à mes mails en même temps par exemple) donc c’est une bonne chose de l’avoir découvert au cinéma (puisque je ne peux pas répondre à mes mails). J’aurai trouvé cela intéressant qu’on le regarde en Terminale lorsque nous avons étudiés pendant de longs mois Hiroshima mon Amour (Alain Resnais, 1962) qui a presque le même thème, autour de la reconstruction après la guerre et ses traumatismes. Une des scènes finales est magnifique et le film vaut le coup juste pour elle. J’ai par contre été déconcentré par le personnage principal masculin interprété par George Wilson, qui ressemblait beaucoup trop à Burt alias Captaine Shampooing. 

CAdu18qUMAEuiYD
2. Au hasard Balthazar de Robert Bresson : Je savais que j’allais pleurer en allant voir ce film mais j’aime bien me faire du mal. Au Hasard Balthazar c’est l’histoire d’un âne qui se fait adopter, puis est revendu, battu, maltraité, aimé de nouveau. Et c’est l’histoire de Marie qui tombe amoureuse d’un bad boy / enfant de choeurs (les enfants de choeurs sont tous des bad boys) puis finalement non, puis elle s’enfuit et déshonore sa famille, le tout sous les yeux de Balthazar et j’en passe. Ce film est beau il faut le voir !
3. Incassable de M. Night Shyamalan : A la fac’ nous avions comme devoirs de voir (ou revoir en ce qui me concerne) ce film. Il est bien ce film, avec un petit twist final à la Shyamalan. Bon par contre je ne saurai jamais pourquoi il fallait le voir puisque j’ai eu une répétition de dernière minute pendant le dernier cours, my bad.
4. Démolition de Jean-Marc Vallée : Bonne surprise que ce Démolition qui aborde le thème du deuil et de la reconstruction (et oui !) d’un angle nouveau, frais et peut être plus humain qu’on ne le pense. Un film qui donne envie de parler au SAV d’un distributeur de friandises (à ce propos j’ai toujours une gaufre de coincée dans le distributeur du Conservatoire, ne m’oubliez pas !)
5. La rencontre de Alain Cavalier : Je vais pas vous mentir, on étudie Alain Cavalier en cours d’où la nécessité de voir ses films. Spontanément je n’y serai pas allée de moi même et c’est bien dommage. J’ai beaucoup aimé La rencontre et sa manière impudique de filmer la pudeur (c’est beau !) et quant on y pense, les vlogs, ils ont tout piqué à Cavalier.
6. Ce répondeur ne prends pas de message de Alain Cavalier : Bon celui ci j’ai pas trop aimé. On comprends que le réalisateur traverse une période terrible et manque de perdre la femme qu’il aime, hospitalisée. N’empêche que j’ai été gênée par sa manière de se mettre en scène en repeignant toute une pièce en noir. Ce film se rapproche, pour moi, plus de la performance que d’une oeuvre cinématographique mais je peux vraiment me tromper et être passée à côté (surtout qu’au même moment c’était l’affaire Joey Starr – Gilles Verdez) et comme je ne vais pas en cours parce que le précédent termine trop tard (grosse affaire de double cursus) je suis peut être inculte.

Jessica Rabbit lejollyroger
7. Qui veut la peau de Roger Rabbit de Robert Zemeckis : Franchement, dois je vous présenter ce film ? Non. Mais par contre soudainement vous avez très envie de le revoir … Comme je vous comprends.
8. Les malheurs de Sophie de Christophe Honoré : Voir la critique ici.

zootopia lejollyroger
9. Zootopie de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush : Voir la critique de Joris ici.
10. Tout pour être heureux de Cyril Gelblat : J’ai été un peu révoltée par ce film qui part d’un constat sexiste : Les hommes ne savent pas s’occuper de leurs enfants, les femmes sont chiantes et pinaillent pour rien et il faut abandonner les enfants à Papa pour qu’il découvre qu’en fait c’est bien de s’en occuper. Cumulant au passage quelques clichés racistes (c’est vrai que c’est bruyant un noir et ça pousse les gens dans les escaliers)(c’est de l’ironie)(je précise quand même). Et puis tout le délire sur la chanteuse Angélique qui n’a pas de nom de famille en nom de scène (En 2016 à moins d’être une chanteuse pour adolescents ça se fait plus) et la promo au Grand Journal, ça me rebute de suite en fait. Franchement, non. N’y allez pas.
11. Everybody wants some de Richard Linklater : J’en connais plein des films de Richard Linklater et celui ci avait l’air chouette avec son affiche rétro et sa programmation uniquement en VOST mais en fait j’aurai du lire le synopsis car les histoires d’étudiants qui découvrent la vie à la fac ça me passe un peu au dessus, cela dit ce n’est absolument pas pipicaca comme le Americain College de Landis.
12. Irena Sendler de john kent harrison : C’est en lisant l’article à propos d’Irena Sendler sur Raconte moi l’Histoire que j’ai eu envie de voir ce film. Biopic correct qui ne montre pas tellement l’horreur mais biopic quand même. C’est ni bon ni mauvais mais lisez l’article de Marine plutôt !

Je sais pas, je cherchais des gif de Hero Corp et je suis tombée sur ça alors je me suis dit qu'il fallait que je le case. Voilà.

Je sais pas, je cherchais des gif de Hero Corp et je suis tombée sur ça alors je me suis dit qu’il fallait que je le case. Voilà.

Et vous, des films à me conseiller ? Vous avez vu quoi ? Je sais que ça fait un peu « phrase de blogueuse qui conclu l’article par une question pour gratter du commentaire » mais bon, ce n’est pas une conversation à sens unique ici 😀

wink jlaw lejollyroger(Pas comme sur le blog de Valoche qui m’a bloqué !)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Marathon de Pascal Sylvestre

Pourquoi court-on ? Mieux, pourquoi je cours ? Pour maigrir oui, pour m’aérer au réveil mais aussi pour avoir 1/2H voir 3/4H par jour ou je suis seule. A quoi je pense quand je cours ? A rien, enfin pas du tout aux performances en tout cas (même si ça commence à m’intéresser), j’écoute ma musique, je me défoule un peu, pense aux choses que je vais faire dans la journée etc. Je me suis toujours demandé à quoi pensais les autres coureurs surtout ceux qui me doublent et qu’ils m’énervent. Sont-ils concentrés sur leur performance ? Ont-il des sensations ?

Marathon Pascal Sylvestre lejollyroger

C’est un peu à ces questions que répond Pascal Sylvestre, l’auteur et fondateur du site runners.fr, qui publie son premier roman Marathon, et quel roman ! Je n’ai pas pu le reposer une fois ouvert et j’ai passé trois bonnes heures un samedi après-midi à dévorer ces quelques 300 pages. Articulé autour de 10 chapitres nous présentant 10 coureurs différents et de tout niveaux qui se croisent au détour de plusieurs marathons. Ces coureurs pensent à leurs chronos évidemment, mais aussi à leurs familles, ils se lancent des défis, se remettent aux sensations, etc. Ils doivent se battent parfois contre leurs familles qui ne comprennent pas le besoin qu’ils ont de courir, ou encore ils veulent se prouver qu’ils peuvent y arriver, continuer à courir alors qu’ils sont blessés. Ils doivent affronter l’abandon de la course ou encore savourer le dernier marathon de leur vie. Tous ces destins sonnent vrais, on ressent l’humanité dans l’ouvrage, Pascal Sylvestre n’a pas une écriture froide on sent qu’il écrit avec son coeur et c’est beau et on y croit. Je ne sais pas si c’est la fatigue accumulée depuis plusieurs semaines intensives, mais à plusieurs reprises, je me suis surprise à être émue et à pleurer à chaudes larmes. Et pour être honnête ça ne m’étais pas arrivé depuis Journal d’un vampire en pyjama ! Je suis vraiment emballée par la beauté toute simple de ce livre, je ne peux faire qu’autre chose que de vous le conseiller, coureur ou non, d’ailleurs !

Et puis, j’ai aussi un peu vécue ces semis-marathon et marathon par procuration et la dizaine de personnages de ce livre m’ont vraiment donné envie de tenter l’aventure un jour ! Mais pour cela il faut que j’arrête de me débiner quand c’est des inscriptions pour des 10KM …

Rendez-vous sur Hellocoton !
 © Le Jolly Roger - 2012/2014. Les illustrations, images et textes de ce blog ne sont pas libres de droit, sauf exeptions. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation. Sinon, Davy Jones, le Babadook, la dame Blanche et Nabilla frapperont à ta porte et tu feras moins le malin. 
Le Jolly Roger © 2014 Frontier Theme
%d blogueurs aiment cette page :
#JeSuisCharlie